SOUL’S LANDSCAPES (2011)


Deux personnages face à face, en dialogue, avec leurs techniques etleurs chemins respectifs, l’un utilisant le poppin’, l’autre jouant de la batterie,
des traitements et matières sonores issus de son instrument.Cette rencontre à nu, intense et mouvementée, tend à faire de la scène le lieu d’incarnation d’un discours à la fois brut et onirique. Ici les masques réels et imaginaires se déploient ou se brisent pour essayer de dévoiler quelques-unes des réalités fragmentées qui nous habitent, paysages impalpables...

Création au Palais du Tau (51)


No Comments

Cancel